Contact | Accessibilité

 titreee

 

Idéalement située au cœur du Bassin minier – aéroport de Lille à 15 min, Paris et Bruxelles à 1 h 30, Londres à 2 h –, Hénin-Beaumont est l’héritière de la cité médiévale d’Hénin-Liétard et du village de Beaumont-en-Artois. Notamment grâce à la présence du plus grand centre commercial au nord de Paris et à un réseau d’entreprises en plein développement, le tissu économique du territoire est à la fois solide et dynamique. Au pied des terrils, la ville compte une église classée monument historique, plusieurs parcs d’activité, un lac, des parcs arborés – dont le vaste Parc des Îles –, des salles de spectacle, une médiathèque, une piscine, cinq stades, une centre omnisports, des crèches, écoles maternelles et primaires, collèges, lycées…

Un réseau associatif dense et varié travaillant en partenariat avec la Municipalité permet aux 27.000 Héninois et Beaumontois de tous âges de s’adonner à leur passion, tandis que les sportifs disposent de clubs – dont certains évoluant à un niveau national (escrime, boxe, football féminin, gymnastique) – dans de nombreuses disciplines.

La vie de la cité est rythmée par plusieurs grandes manifestations annuelles : fête des Médiévales, Hénin-Beaumont plage, carnaval, grande braderie, marché de Noël, ducasses… Riche de son histoire et lancée vers l’avenir, Hénin-Beaumont est aujourd’hui une ville qui avance !

L’hôtel de Ville d’Hénin-Beaumont veille sur ses habitants. A travers son blason créé en 1921, il garde en mémoire les ravages de la Grande Guerre. Un cheval, une couronne comtale et 3 dates l’ornent. La couronne fait référence au seigneur Liétard, qui donna son nom à la ville, Hénin-Liétard. Les dates correspondent à des évènements majeurs pour les habitants de l’époque :

  • le 3 octobre 1914, l’invasion
  • le 27 avril 1917, l’évacuation
  • le 2 décembre 1918, la réintégration officielle
blason
lecarillon
Les notes du carillon que l’on entend au gré du temps sont tirées de la chanson « Min viux Hinnin » qui a été écrite pendant la 1ère Guerre Mondiale par Lucien Chevalier et mise en musique par Louis Dufrenne. Nous entendons cet air depuis 1926, date d’inauguration du nouvel Hôtel de Ville reconstruit par M. Dufau.La présentation des quartiers d’Hénin-Beaumont qui suit, a pu être réalisée grâce au service des archives municipales et aux précieux renseignements de Georges BétremieuxSi vous souhaitez en apprendre davantage sur la ville, vous pouvez vous rendre au service des archives municipales pour y consulter les œuvres suivantes :Recherches historiques sur Hénin-Liétard de Louis DanscoineHénin-Liétard de ses origines jusqu’à nos jours de Charles FransHistoire bi-millénaire de 20 quartiers d’Hénin-Beaumont des origines à nos jours d’Henri Claverie
citation
Sans-titre---6